Tunisiennes d’aujourd’hui
نساء الجيل الجديد

Accueil > Français > Militantes célèbres > Shirine Ebadi, militante des droits de l’enfance, de la femme et de (...)

Autobiographie du prix Nobel de la Paix 2003

Shirine Ebadi, militante des droits de l’enfance, de la femme et de l’homme

mardi 5 août 2008

Je suis née dans la ville de Hamedan [nord-ouest de l’Iran] en 1947. Ma famille était des universitaires et des musulmans pratiquants. Au moment de ma naissance, mon père était à la tête de Hamedan le bureau d’enregistrement. Mon père, Mohammad Ali Ebadi, l’un des premiers maîtres de conférence en droit commercial, avait écrit plusieurs livres. Il est décédé en 1993.

J’ai passé mon enfance dans une famille remplie de bonté et d’affection. J’ai deux sœurs et un frère qui sont tous hautement qualifiés. Ma mère a consacré tout son temps et de dévouement à notre éducation.

Je suis arrivée à Téhéran avec ma famille quand j’avais un an et nous avons été depuis des résidents dans la capitale. J’ai commencé mes études à l’école primaire Firuzkuhi et j’ai poursuivi mes études secondaires aux écoles secondaires Anoshiravn Dadgar et Reza Shah Kabir. Pour mes études supérieures, je me suis inscrite l’Université de Téhéran, j’ai passé mes examens d’entrée et j’ai obtenu une place à la Faculté de droit en 1965. J’ai reçu mon diplôme en droit en trois ans et demi, et immédiatement après, j’ai passé l’examen d’entrée au Ministère de la Justice. Après un apprentissage de six mois en jugement, j’ai commencé à servir officiellement comme juge en Mars 1969. Alors que j’ étais juge, j’ai continué mes études et obtenu un doctorat avec mention en droit privé de l’Université de Téhéran en 1971.

En 1975, je suis devenue la Présidente du banc 24 du Tribunal de la ville de Téhéran. Je suis la première femme dans l’histoire de la justice iranienne d’avoir servi comme juge. Après la victoire de la révolution islamique en Février 1979, et depuis la croyance que l’islam interdit aux femmes de servir en qualité de juges a émergé, moi et d’autres femmes juges avons été démises de nos missions et on nous a redirigées vers des tâches de secrétariat. On m’ a fait une greffière dans un tribunal que j’ai présidé autrefois. En conséquence, on a encouragé tous les anciens juges de sexe féminin, y compris moi-même, à opter des postes d ’ « experts » dans le ministère de la Justice. Je ne pouvais pas tolérer la situation plus longtemps, et ainsi j’ai fait une demande de retraite anticipée. l’Association du Barreau est restée fermée pendant un certain temps depuis la révolution puis était gérée par le pouvoir judiciaire. Ma demande de la pratique du droit a été rejetée. Enfin, en 1992, j’ai réussi à obtenir le statut d’ avocate et le permis de monter ma propre pratique.

J’ai utilisé mon temps de chômage pour écrire plusieurs livres et j’ai publié de nombreux articles dans des journaux iraniens. Après avoir reçu l’autorisation d’exercer mon métier d’ avocate, j’ai accepté de défendre de nombreux cas. Certains cas ont été nationnaux. Parmi ceux-ci, j’ai représenté les familles des victimes de meurtres en série (la famille de Dariush et Parvaneh Foruhar) et Ezzat Ebrahiminejad, qui ont été tués au cours de l’attaque contre le dortoir universitaire. J’ai également participé à certains cas liés à la presse. J’ai pris un grand nombre de cas sociaux, trop, y compris la maltraitance des enfants. Récemment, j’ai accepté de représenter la mère de Mme Zahra Kazemi, une photojournaliste tuée en Iran.

J’enseigne également à l’université. Chaque année, un nombre d’étudiants venant de l’extérieur de l’Iran assistent à mes cours de formation sur les droits de l’homme.

Je suis mariée. Mon mari est un ingénieur électricien. Nous avons deux filles. L’une est âgée de 23 ans. Elle est en train d’étudier pour un doctorat dans le domaine des télécommunications à l’Université McGill au Canada. L’autre est âgée de 20 ans et en est à sa troisième année à l’université de Téhéran où elle étudit le droit.

Activités sociales

-  plusieurs projets de recherche pour le bureau de l’UNICEF à Téhéran.
-  Cofondatrice de l’Association pour le soutien des droits des enfants, 1995. J’ai été présidente de l’association jusqu’en 2000, j’ai continué à les aider en qualité de conseiller juridique. Actuellement l’association compte plus de 500 membres actifs.
-  Dispense de différents cours gratuits sur des droits de l’enfant et des droits de l’homme.
- Co-fondatrice de la Human Rights Defence Centre, avec quatre avocats de la défense, 2001. Je suis le président du centre.
-  Dispense de plus de 30 conférences à l’université et de conférences universitaires et des séminaires sur les droits de l’homme. Les conférences ont été donnés en Iran, France, Belgique, Suède, Suisse, la Grande-Bretagne et en Amérique.
-  Représentante de plusieurs journalistes ou de leurs familles, les accusés ou condamnés en relation avec la liberté d’expression. Il s’agit notamment de Habibollah Peyman (pour écrire des articles et discours sur la liberté d’expression) ; Abbas Marufi, le rédacteur en chef du mensuel Gardoun (pour la publication de plusieurs entretiens et des poèmes) ; Faraj Sarkuhi (rédacteur en chef du mensuel Adineh ).
-  Représentante les familles des victimes de meurtre en série (Foruhar la famille).
- Représentante de la famille de Ezzat Ebrahiminejad, assassiné dans les 9 Juillet 1999 attaque contre l’université dortoir.
-  Représentante de la mère de Arin Golshani, un enfant séparé de sa mère comme une conséquence du droit de garde des enfants. Elle a été trouvée torturé à mort au domicile de sa belle-mère.
-  Proposition à l’Assemblée consultative islamique (Majlis) à ratifier une loi sur l’interdiction de toutes les formes de violence contre les enfants de sorte que la loi a été rapidement débattu et ratifié au cours de l’été 2002.

Publications

-  Criminal Laws , Tehran 1972. La législation pénale, Téhéran 1972. Published by Bank Melli of Iran (Professor Rahnama ; Professor Abdolhoseyn Aliabadi). Publié par la Banque Melli d’Iran (Professeur Rahnama, professeur Abdolhoseyn ALIABADI).
-  The Rights of the Child ; A study in the legal aspects of children’s rights in Iran , 1987. Les droits de l’enfant ; Une étude menée dans les aspects juridiques des droits de l’enfant en Iran, 1987. Translated into English by Mohammad Zamiran. Traduit en anglais par Mohammad Zamiran. Published by UNICEF, 1993. Publié par l’UNICEF, 1993.
-  Medical Laws ; Tehran, 1988. Medical lois ; Téhéran, 1988. Published by Zavar. Publié par Zavar.
-  Young Workers , Tehran, 1989. Les jeunes travailleurs, Téhéran, 1989. Published by Roshangaran. Publié par Roshangaran.
-  Copyright Laws , Tehran, 1989. De droit d’auteur, Téhéran, 1989. Published by Roshangaran. Publié par Roshangaran.
-  Architectural Laws , Tehran, 1991. Lois d’architecture, Téhéran, 1991. Published by Roshangaran. Publié par Roshangaran.
-  The Rights of Refugees , Tehran, 1993. Les droits des réfugiés, Téhéran, 1993. Published by Ganj-e Danesh. Publié par Ganj-e Danesh.
-  History and Documentation of Human Rights in Iran , Tehran, 1993. Histoire et la documentation des droits de l’homme en Iran, Téhéran, 1993. Published by Roshangaran. Publié par Roshangaran.
-  Tradition and Modernity , Tehran 1995. Tradition et modernité, Téhéran 1995. Written by Mohammad Zamiran, Shirin Ebadi. Ecrit par Mohammad Zamiran, Shirin Ebadi. Published by Ganj-e Danesh. Publié par Ganj-e Danesh.
-  Children’s Comparative Law , Tehran, 1997. Les enfants de droit comparé, Téhéran, 1997. Published by Kanoun (This book was translated into English by Mr Hamid Marashi, and published by UNICEF in Tehran in 1998). Publié par Kanoun (Ce livre a été traduit en anglais par M. Hamid Marashi, et publié par l’UNICEF à Téhéran en 1998).
-  The Rights of Women , Tehran, 2002. Les droits de la femme, Téhéran, 2002. Published by Ganj-e Danesh. Publié par Ganj-e Danesh.
Les détails fournis sont prises à l’origine des publications.

Articles

-  “The Child and Family Law” ; A series of articles appearing in the Encyclopedia Iranica . "L’enfant et le droit de la famille », une série d’articles publiés dans l’Encyclopédie Iranica. Published by Columbia University. Publié par l’Université de Columbia.
-  “The Rights of Parents” ; Article published in the journal Studies in the Social Impacts of Biotechnology . "Les droits des parents", article publié dans la revue Studies in the social impacts de la biotechnologie. Published by CNRS, France Publié par le CNRS, France
-  “Women and Legal Forms of Violence in Iran” ; Article published in the Bonyad Iran journal in Paris on the subject of violence. "Les femmes et les formes juridiques de la violence en Iran", article publié dans le journal Bonyad Iran à Paris sur le thème de la violence.
-  Plus de 70 articles sur divers aspects des droits de l’homme qui ont été publiés dans diverses publications en Iran. Certains ont été traduits en anglais. Ils ont été présentés au CRC [la Convention relative aux droits de l’enfant], un séminaire organisé par l’UNICEF en 1997.
-  Les articles publiés dans divers hebdomadaires, y compris Fekr-e maintenant de nouvelles idées, sur divers aspects des lois relatives aux femmes.

Prix et Accolades

- 1. An official Human Rights Watch observer, 1996. Un fonctionnaire de Human Rights Watch observateur, 1996.
- 2. The selection of The Rights of the Child as Book of the Year by the Culture and Islamic Guidance Ministry. La sélection des droits de l’enfant Livre de l’Année par la culture et de l’orientation islamique ministère.
- 3. Recipient of the Rafto Human Rights Foundation prize for human rights activities, Norway 2001. Récipiendaire du Rafto des droits de l’homme Prix de la Fondation pour les droits de l’homme activités, de la Norvège 2001.
- 4. The Nobel Peace Prize, Norway 2003. Le prix Nobel de la paix, de la Norvège 2003.

source :

English :
- From Les Prix Nobel .
- The Nobel Prizes 2003 , Editor Tore Frängsmyr, [Nobel Foundation], Stockholm, 2004

Français :

- De les prix Nobel.
- Le prix Nobel 2003, rédacteur en chef Tore FRÄNGSMYR, [Nobel Foundation], Stockholm, 2004

Cette autobiographie / biographie a été écrite au moment de la sentence et, plus tard, publié dans le livre série Les Prix Nobel / Nobel Lectures. L’information est parfois mise à jour avec un additif présenté par le lauréat.


Le texte ci-dessus est la correction d’un texte initial obtenu probablement par traduction automatique ( logicielle) du texte original écrit par la lauréate en anglais.

30 octobre 2008

le webmaster

SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © Andreas Viklund sous Licence free for any purpose