Tunisiennes d’aujourd’hui
نساء الجيل الجديد

Accueil > Français > Femmes et politique > Koweït : deux ministres femmes non voilées dans le collimateur (...)

Koweït : deux ministres femmes non voilées dans le collimateur d’islamistes

dimanche 9 novembre 2008

AFP, le 19 octobre 2008 à 17h17

KOWEIT, 19 oct 2008 (AFP) - La puissante commission des lois au Parlement koweïtien a décidé dimanche que les deux femmes ministres du gouvernement qui ne portent pas le voile islamique violaient la Constitution et la loi.

"La commission a décidé à l’unanimité que la nomination de ces deux ministres au cabinet viole l’article 82 de la Constitution et l’article 1 de la loi électorale car elles ne se soumettent pas aux règlements islamiques", a déclaré à la presse le porte-parole de la commission, le député Ali al-Hajeri.

La commission de sept membres s’est réunie avec la seule participation de quatre élus, tous des islamistes ou des représentants de tribus conservatrices. Les trois membres absents sont du courant libéral.
Les deux femmes, la ministre de l’Education, Nouriya al-Sebih, et la ministre d’Etat pour le Logement et le Développement administratif, Moudhi al-Houmoud, ont été nommées lors de la formation du dernier cabinet issu des élections générales du 17 mai.

Si la décision de la commission est approuvée par le Parlement, les élus peuvent soit demander au Premier ministre de démettre les deux femmes, soit les soumettre à un interrogatoire avant de voter leur départ du gouvernement.

Lors de sa séance inaugurale le 1er juin à laquelle les ministres ont prêté serment, le Parlement, dominé par les islamistes et les élus des tribus conservatrices, a voté pour soumettre le cas des deux ministres à la commission des lois.

Pendant la séance, neuf élus islamistes ou conservateurs ont quitté la salle pour protester contre la présence des deux femmes qui n’étaient pas voilées.

La loi électorale du Koweït impose aux femmes de "respecter les réglementations islamiques pendant le vote ou en campagne électorale".
Mais dans la vie quotidienne les femmes koweïtiennes, qui ont obtenu le droit de voter et de se présenter aux élections en mai 2005, ne sont pas tenues de porter le voile. Cinquante-quatre d’entre elles se sont présentées aux deux dernières élections générales mais aucune n’a été élue.

En plus des 50 membres députés élus, le Parlement comprend aussi les 15 membres du gouvernement.

SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © Andreas Viklund sous Licence free for any purpose