Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/users4/a/amilcar/www/aljil-aljadid/chahrazad3/config/ecran_securite.php on line 283
Communiqué des femmes magistrates à l'occasion de 8 mars 2009 - Nissa Aljil Aljadid
Nissa Aljil Aljadid

Accueil > Français > Actualités > Communiqué des femmes magistrates à l’occasion de 8 mars 2009

Communiqué des magistrates membres des Instances légitimes de l’Association des Magistrats Tunisiens (traduction de l’arabe)

Communiqué des femmes magistrates à l’occasion de 8 mars 2009

dimanche 22 mars 2009

Communiqué des magistrates membres des Instances légitimes de l’Association des Magistrats Tunisiens

(traduction de l’ original en arabe diffusé dans la section arabe de ce site)

Tunis le 8 mars 2009

A l’occasion de la journée mondiale de la femme, les magistrates membres des Instances légitimes de l’A.M.T soussignées :

- 1. présentent leurs Félicitations aux femmes tunisiennes et à toutes les femmes et se remémorent les nobles significations qui se rattachent à la proclamation universelle de cette fête dans le but de lutter contre toute forme de discrimination ,de violence et d’injustice à l’égard des femmes et afin de reconnaître à ces dernières le statut de citoyennes égales et partenaires de l’homme.

- 2. Rappellent encore une fois qu’en raison de leur refus du putsch de 2005 contre les Instances Légitimes de l’A.M.T elles ont fait l’objet de mesures punitives consistant essentiellement dans des mutations abusives les éloignant de leurs enfants et de leurs familles ainsi que dans leur exclusion de toute promotion et de toute mutation.
Ces mesures n’ont eu de cesse depuis le coup de force perpétré contre les instances légitimes ; Bien au contraire elles se sont dernièrement accrues. En effet et comme tous les autres membres des Instances Légitimes, les magistrates soussignées sont sujettes à toute sorte de discrimination et d’humiliation et ce en les soumettant à un régime discriminatoire de contrôle de présence dans les tribunaux à l’exception de tous les magistrats, alors que leurs taches judiciaires sont convenablement remplies .Ce système de contrôle est contraire au caractère souverain de la fonction judiciaire et à la pratique quotidienne au sein des tribunaux. Il est même utilisé comme alibi pour les soumettre à des questionnaires avilissants et à maintes reprises à l’Inspection Générale au Ministère de la Justice et des Droits de l’Homme , et pour défalquer mensuellement des sommes considérables de leurs salaires , ce qui leur a causé un grand préjudice matériel se répercutant automatiquement sur les leurs.

- 3. Informent l’opinion publique que ce harcèlement a connu son point culminant le 21.12.2008 quand les membres des Instances Légitimes ont été empêchés de rejoindre le lieu ou se déroulait le douzième congrès de l’A.M.T en leur imposant un siège policier devant leurs domiciles. D’autre part elles rappellent l’agression dont a été victime leur collègue Mme Kalthoum Kennou Secrétaire Générale de l’A.M.T le 18.02.2009 dans son bureau au sein du tribunal de première instance de Kairouan .Aucune mesure instantanée et ferme n’a été prise contre l’agresseur.

Ceci confirme que les moyens de pression prennent une tournure inquiétante et qui annoncerait que les magistrats du comité légitime seront privés dorénavant de la protection légale dont jouit tout magistrat au sein des Tribunaux. Les magistrates soussignées expriment leur entière solidarité avec leur collègue suscitée et exigent que des mesures urgentes et adéquates soient prises contre l’agresseur pour la réhabilitation de leur collègue et la sauvegarde de l’inviolabilité des tribunaux. De même elles ne sont nullement surprises par le silence des putschistes (qui dirigent actuellement l’Association par voie de fait ) face à cette agression alors qu’ils prétendent représenter et défendre les intérêts des magistrats.

- 4. Renouvellent leur attachement au projet de l’Association quant à l’instauration des garanties de l’indépendance de la justice conformément aux normes internationales ainsi qu’à son programme visant à assumer courageusement la défense des intérêts matériels et moraux des magistrats .D’autre part elles saluent la tradition instaurée par l’Association quant à la présence de la femme juge au sein de ses hautes structures.

- 5. Exigent la protection du travail de la femme juge conformément aux Traités Internationaux y afférents afin que ses charges familiales et son statut social ne soient pas exploités comme moyen de pression pour l’obliger à abandonner son travail et pour la dissuader de
participer à la vie publique et d’exprimer librement son opinion à l’égard de la justice et de son administration afin de promouvoir la situation du juge et de la justice. De même elles expriment leur refus énergique de la discrimination et de l’injustice dont elles sont victimes.
- 6. Déclarent que loin de leur faire abandonner la défense de la cause de l’Association, ces pressions ne peuvent aucunement altérer leur détermination et leur foi dans la justesse de leur cause.

- 7. Appellent toutes les consciences libres à les soutenir dans cette épreuve douloureuse.


- Kalthoum Kanou : Secrétaire Générale du comité légitime de l’Association des Magistrats Tunisiens
- Wassila Kaabi : membre du bureau exécutif
- Raoudha Karafi :membre du bureau exécutif
- Leila Bahria :membre du comité administratif
- Noura Hamdi :membre de l’ A.M.T

Répondre à cet article

SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © Andreas Viklund sous Licence free for any purpose